• Mâche

  • Mâche

Autrefois, la mâche poussait à l’état sauvage sur les collines de toutes les régions de France.

La mâche a un goût de noisette et se déguste aussi bien cuite que crue.

La mâche n’est pas une salade mais une plante de la famille des Caprifoliacées. Il existe 2 types de mâche: les variétés à feuilles larges et celles à feuilles arrondies (en rosettes).

La mâche peut être cultivée aussi bien en pleine terre que sous verre froid ou en serre. Cependant, il faut savoir que la mâche cultivée en pleine terre en automne risque d’être endommagée par les gelées.

Allégrow propose une variété de mâche à feuilles rondes, idéale pour la culture en extérieur car elle supporte sans problème de faibles gelées. Néanmoins, la mâche devra être recouverte si les températures sont inférieures à -2°C au sol.

Presque tous les types de sol conviennent à la culture de la mâche, mais un apport de chaux est recommandé dans le cas des sols plus acides. Travailler la terre avec un peu de compost avant la plantation assure une meilleure aération du sol.

Si la mâche est plantée en serre à l'automne comme seconde culture, un supplément de nutriments lui sera nécessaire. Planter la mâche en plates-bandes si le sol est peu drainant.

Aucun autre légume n’appartenant à la famille de la mâche, il est donc inutile de tenir compte de la rotation des cultures, attention cependant à ne pas planter la mâche deux années de suite sur la même parcelle.

La mâche est riche en vitamines et sels minéraux tels que les vitamines C, E et B9, en bêta-carotène et en acides gras essentiels.

Planter chaque semaine de petites quantités de mâche afin de disposer de feuilles fraîches à tout moment.

Récolter la mâche lorsque les plants atteignent 10 cm environ.

Les seuls problèmes rencontrés avec la culture de la mâche sont les escargots et le flétrissement des feuilles inférieures.

Protéger la mâche des averses ou la cultiver sous verre, bien l’aérer et laisser sécher les plants permet de prévenir la pourriture grise (Botrytis).

Légumes