• Patate Douce

La patate douce (Ipomoea batatas) n’a rien à voir avec notre pomme de terre classique. La patate douce est un tubercule riche en amidon appartenant à la famille des convolvulacées (Convolvulaceae).

La patate douce est originaire d’Amérique du Sud où elle fut cultivée bien avant l’époque des Incas. A partir du 16ème siècle, la plante est importée par les Espagnols en Chine, au Japon, aux Philippines, en Europe et dans l’archipel indonésien.

La couleur de la peau varie du blanc au rose ou au rouge brun, selon la variété. La couleur de la chair peut également varier. Généralement, son calibre est similaire à celui d’une grosse pomme de terre, mais parfois, son poids peut atteindre jusqu’à 5 kg.

Comme son nom l’indique, sa saveur est douce avec des notes épicées. La patate douce est riche en fibres et forme une source importante de vitamines A et C.

La patate douce est une plante vivace rampante, assez facile à cultiver. Elle réussit le mieux à une température moyenne de 20 à 24°C. Elle se cultive donc de préférence en serre ou en pleine terre plus tard dans la saison, lorsque la température est suffisamment élevée. 


Les patates douces se plantent sur de petites buttes de 30 cm de large et 20 cm de haut. Humidifiez-les bien et couvrez-les éventuellement avec du film plastique noir afin de favoriser le réchauffement du sol et pour mieux retenir l’humidité.

Exige un sol bien drainé mais retenant bien l’humidité.
Distance de plantation: 30 x 45cm.
Prévoir un arrosage suffisant en cas de périodes de sécheresse prolongées.
Il est préférable de ne plus arroser 3 à 4 semaines avant la récolte
Un apport en fertilisant n’est pas nécessaire

Les premiers tubercules se récoltent vers la fin de l’été. L’arrachage se fait de préférence à mains nues. Retirez délicatement la terre située sur les côtés de la butte et enlevez doucement les plus gros tubercules en veillant à ne pas abîmer la plante elle-même, recouvrez ensuite la butte de terre. Vous pouvez procéder ainsi jusqu’aux premières gelées nocturnes.

Tous les tubercules doivent être récoltés avant les premières gelées nocturnes. Commencez par déterrer les tubercules et la plante en vous éloignant suffisamment de la plante.

Veillez à ne pas blesser les tubercules. Ceux-ci sont plus sensibles aux maladies et peuvent affecter le reste de la récolte. Traitez-les avec précaution et évitez toute manipulation inutile.

Stockées dans un endroit frais, les patates douces se conservent pendant plusieurs mois. 

La patate douce est consommée dans le monde entier. Dans les Caraïbes et dans le sud des États-Unis, la patate douce est très populaire et utilisée dans de nombreuses recettes traditionnelles. Le jour de « Thanksgiving », dans pratiquement toutes les familles américaines, on sert du jambon ou la traditionnelle dinde accompagnée de patates douces glacées. Impossible d’imaginer la cuisine jamaïcaine ou celle des Indes occidentales sans la patate douce. 

Cuites à l’eau, sautées, en purée ou encore en dessert, les possibilités sont innombrables.

Sa saveur douce accompagne parfaitement les plats épicés, en particulier en combinaison avec de la dinde ou du porc. 

Elle se marie également à merveille avec les curry thaï végétariens.

La patate douce contient du raffinose, un type de sucre. Ce sucre n’étant pas digéré par la partie avant de notre appareil digestif, il peut provoquer des gaz intestinaux. La digestion du raffinose commence seulement au moment où il atteint le gros intestin, produisant alors de l’hydrogène et du dioxyde de carbone. La teneur en raffinose varie selon la variété.

Légumes